Saison 2018

La compagnie 14:20 vous souhaite une bonne année à tous !
Retrouvez-nous bientôt à l'occasion de l'un de ces évènements à venir.

Avec la Comédie Française

Faust de Goethe 

Du 21 mars au 6 mai 2018 à La Comédie Française, Théâtre du Vieux-Colombier

Réservations

Adaptation, magie et mise en scène : Valentine Losseau et Raphaël Navarro.

Avec : Véronique Vella, Laurent Natrella, Christian Hecq, Elliot Jenicot, Benjamin Lavernhe, Ana Cervinka, Yoann Gasiorowski, Marco Bataille-Testu, Thierry Desvignes.

Entrée au Répertoire en 1999, la pièce n’a pas été jouée depuis. Aujourd’hui, la magie entre à la Comédie-Française.

« Faust est une oeuvre qui va de la terre au ciel, du possible à l’impossible... »
C’est par ces mots de Goethe que Valentine Losseau et Raphaël Navarro présentent leur prochaine création. Initiateurs, avec Clément Debailleul, du mouvement artistique de la magie nouvelle, ils relèvent le pari de mêler la beauté littéraire de Faust, la profondeur de ses réflexions, à l’émerveillement d’un théâtre visuel qui renoue avec la dimension burlesque présente dans le texte original et la traduction choisie de Gérard de Nerval. Les liens forts que la pièce et le mythe faustien entretiennent avec l’ésotérisme, les magies blanche et noire, leur offrent l’occasion de mettre en œuvre, loin du seul effet, quinze années de recherches, d’élaboration de procédés techniques et d’images spectaculaires.

Après le pari que Dieu et Méphistophélès se lancent dans le ciel, Faust nous ouvre les portes de son cabinet. Et nous suivons dans son voyage initiatique ce savant avide de connaissance absolue.

Avec le Théâtre du Rond-Point

Clément Debailleul, Valentine Losseau et Raphaël Navarro sont artistes associés au Théâtre du Rond-Point ainsi que Yann Frisch et Etienne Saglio.

Auteurs associés

« Magiciens, auteurs, nous nous réunissons à l’invitation de Jean-Michel Ribes, afin de faire du Rond-Point l’asile de nos sortilèges, nous pour qui la folie est une forme active de lucidité. Pour la première fois collectivement, mais aussi par le biais de nos différentes compagnies, nous prendrons cette maison comme point de départ pour emprunter des réalités buissonnières.

La magie n’a pas de visage, elle peut s’incarner partout, débusquer le verbe, le geste, ensorceler corps et images. C’est pourquoi nous essaimerons autour de nos répertoires, de créations collectives, mais aussi d’un festival des formes courtes, une plateforme de soutien aux jeunes auteurs, des installations, des performances… c’est en fait une véritable invasion qui se prépare : celle de la réalité par la magie. Deux notions par ailleurs assez floues – un flou auquel nous avons la ferme intention de contribuer. »

Festival Magie – Tout le mois de mai 2018
Trois spectacles, un focus SACD, des surprises à tous les étages...

Wade in the Water

Du 3 au 13 mai 2018 au Théâtre du Rond-Point de Paris
+ d'infos

Un homme court, tourne, s’échappe, bascule dans un espace-temps inconnu. Puis il flotte dans l’air, se dématérialise. C’est un deuil, et les êtres lévitent, s’effacent dans une œuvre hors norme, irréelle, pierre fondatrice de la magie nouvelle.

Mais aussi :

Les limbes d’Etienne Saglio / Cie Monstre(s) du 17 au 31 mai

Un homme s’attaque à des spectres de plastique, irréels. Il se défend contre des méduses malicieuses, âmes vagabondes.

Le paradoxe de Georges de Yann Frisch / Cie L’Absente du 2 au 30 mai

Yann Frisch a imaginé un camion-théâtre qu’il inaugure par un spectacle de manipulations hallucinatoires avec cartes à jouer, suprêmes armes de son art.

Jeunes talents Magie nouvelle, du 24 au 26 mai (soirées organisées en partenariat avec la SACD)

La SACD soutient la Magie nouvelle : « Le cirque d’aujourd’hui, grandi par ses expériences et son histoire moderne, ne peut exister sans faire référence au grand mouvement récent de la magie nouvelle et de ses nombreux remarquables talents : les auteurs d’un territoire particulièrement insolite et poétique. Le Rond-Point devient la chambre d’écho de ce mouvement par l’invitation lancée aux auteurs de magie nouvelle. Un grand merci. »
Jérôme Thomas, administrateur délégué au cirque SACD

Des surprises magiques dans tout le théâtre du 2 au 31 mai
+ d'infos

Exposition à découvrir

Exposition Magies et Lumières - Respiration d’un monde à l’autre

Du 10 janvier au 15 mars 2018 au Centre d’Art contemporain d'Istres

+ d'infos

« Quand la matière est travaillée, polie, fondue,
elle disparaît...
Devient autre chose...
Un mouvement sourd, implicite est né.
La lumière s'incarne dans la matière colorée,
une forme semble apparaître, se fixer dans son contour,
au moment même où l'on pourrait la saisir, elle s'évanouit,
retourne dans l'infini des possibles, s'abolit dans ce rayonnement primitif.»

Louis Debailleul

Au travers d’une exposition originale, Clément et Louis Debailleul poursuivent leur collaboration entre magie et peinture. Les œuvres prennent vie grâce à des dispositifs uniques qui ouvrent un nouveau regard sur l’acte de peindre présenté ici comme une matière vivante, en mouvement et dynamique dans le temps.

A revoir sur CultureBox

Un bruit de voix

Le 21 novembre 2017 à 20h30 à la Philharmonie 2

Cité de la Musique de Paris

Voir la vidéo

Dans le cadre du cycle « Bach en sept paroles », à la Philharmonie de Paris, l’ensemble Pygmalion a invité la compagnie 14:20 à présenter une performance originale autour de la Cantate BWV 48 "Ich elender Mensch, wer wird mich erlösen."

Ecriture : AragoRn Boulanger, Clément Debailleul, Elsa Revol
Mise en scène : Clément Debailleul
Chorégraphie et interprétation : AragoRn Boulanger
Lumières : Elsa Revol

Avec l’Ensemble Pygmalion dirigé par Raphaël Pichon

www.1420.fr

news précédente / news suivante