En création ou en tournée

Nous, Rêveurs définitifs
Théâtre du Rond-Point, Paris
(75)

du 2 juin au 3 juillet 2016

Conception : Clément Debailleul, Raphaël Navarro
Avec Eric Antoine, Ingrid Estarque, Yann Frisch, Etienne Saglio, Calista Sinclair
Musique : Madeleine Cazenave et Camille Saglio

Un corps quitte le sol, s’élève, plane dans les airs. Un jongleur lâche ses balles, devenues lumineuses, qui forment seules dans l’espace une constellation d’étoiles. Un stripteaseur se volatilise en colombes et un vieillard disparaît, emporté par un ballon rouge. Apparitions, lévitations, métamorphoses, le cabaret magique rassemble des numéros classiques et inconnus, associe les exigences de la magie nouvelle et les arts traditionnels de l’illusion dans un écrin somptueux. Nous, rêveurs définitifs fait l’éloge de l’énigme et du mystère, organise l’inexplicable dans un projet de grand éblouissement collectif.
Avec la compagnie 14:20, Clément Debailleul et Raphaël Navarro, auteurs et metteurs en scène, ont impulsé, accompagnés de l’anthropologue et dramaturge Valentine Losseau, un renouveau de l’art magique, devenu territoire de recherches et d’esthétiques radicales. Ils composent ce cabaret pour le Rond-Point, avec les fidèles de leur collectif, l’illusionniste burlesque Yann Frisch, le jongleur magicien Étienne Saglio, ainsi que la danseuse Ingrid Estarque. Ils convient, en stars d’une prestidigitation inventive et populaire, le magicien vedette Éric Antoine et sa partenaire Calista Sinclair. Tous offrent une grande fête de la magie, provocatrice d’émerveillements, art majeur des détournements du réel et de l’incitation au rêve volontaire.

Pierre Notte


En savoir plus

Wade In The Water
au CENTQUATRE-Paris, avec le Théâtre national de Chaillot
(75)

du 13 au 24 décembre 2016

Conception et mise en scène : Clément Debailleul, Raphaël Navarro
Dramaturgie : Valentine Losseau
Chorégraphie : Aragorn Boulanger
Lumière : Elsa Revol
Scénographie : Céline Diez

Costumier concepteur : Elsa Battaglia
Costumier réalisateur : Caroline Schaller

Accessoires électroniques : Antoine Meissonnier
Accessoires magiques : Manon Dublanc

Ecriture : Aragorn Boulanger, Clément Debailleul, Valentine Losseau, Raphaël Navarro, Elsa Revol

Avec : Marco Bataille-Testu, Aragorn Boulanger, Ingrid Estarque

Musique originale : Ibrahim Maalouf

Wade In The Water, mythique chant d'esclave, illustre avec une beauté poignante la tension sociale et individuelle, entre insoumission et acceptation, abandon et libération. Grand cycle allégorique, le nouveau spectacle de la Cie 14:20 illustre cette lutte nécessaire à travers le parcours d’un homme confronté à l’expérience du deuil de soi. Une traversée magique d'états psychiques et sensoriels où vertiges, ubiquité, chutes et envols, nous conduisent jusqu'au seuil de l'intime étrangeté.
Cet instant du passage de la mort constitue une énigme, un espace privilégié à proprement magique pour faire l’éloge de la question et du mystère.
Sur une musique brûlante d’Ibrahim Maalouf, le danseur Aragorn Boulanger compose une chorégraphie surréelle et déchirée entre l’énigmatique grâce de l’abandon et la nécessité de la résistance.

Avec le soutien de la SACD / Processus Cirque et de la SPEDIDAM

Soirée magique
Avec 8 artistes sur scène (soirée composite)
Spectacle d’1h30 environ

Voyage irréel, tours de cartes, ombromanie, objets vivants et facétieux...ou comment, à travers différents numéros, la magie se revendique mouvement artistique à part entière, riche en surprises.
Des musiciens live accompagnent et tissent le lien entre les artistes, par des créations originales réalisées pour l’occasion.

Le cabaret magique s’annonce comme une soirée de surprises et de découvertes proposées par des artistes venus de différents horizons (…) - La Terrasse

En savoir plus

Plus disponible à la diffusion

Notte (la nuit)
Avec Kim Huynh et Aragorn Boulanger
Spectacle de 50 minutes

Sur scène un homme et une femme, deux personnages sans nom ni histoire, deux présences qui se cherchent. La magie est ici comme un troisième élément, invisible, qui tisse leur relation et touche à l’intime.

Une lenteur assumée, presque langoureuse, crée le rêve. C’est beau apaisant. Totalement hypnotique - Télérama
Le duo « Notte » s’affiche volontairement planant, comme une rêverie où le jonglage devient improbable, où les projections vidéos plongent les corps dans une atmosphère singulière. - La Terrasse

Dossier artistique

Vibrations
Avec Aude Arago, François Chat, Etienne Saglio en alternance avec Kim Huynh
Spectacle d’une heure

Le mouvement, la réalité physique sont bouleversés par la magie. Les acteurs entrent en état d’apesanteur, se dédoublent, le mouvement imprime sa trace immatérielle dans l’espace. L’absence devient présence, l’invisible se manifeste. Des balles blanches dansent à un rythme anormalement lent et ne connaissent pas le sol. Entre contre-jours et silhouettes, des ombres deviennent l’écho des gestes, la trace du temps….

Explosion de la logique, surgissement du fantastique, l’irrationnel l’emporte - Le Monde
Vibrations est une nouvelle source de ravissement - Libération
Le miracle de ce spectacle, c’est de nous transporter dans une autre dimension, un autre état …
A voir absolument -
Théâtral Magazine

Dossier artistique

Cie 14:20
www.1420.fr